RAP-CLASH

www.rap-clash.forumotion.com
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ONCE AGAIN : The Hitman

Aller en bas 
AuteurMessage
DBLV
nouveau sur degaine ton rap
nouveau sur degaine ton rap


Masculin Nombre de messages : 3
Age : 38
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: ONCE AGAIN : The Hitman   Ven 7 Mar - 18:47

Si vous pouviez émmetre des critiques constructives et pas seulemnt des constat de defaut, ça m'aiderai. j'atend vos reaction, dbl_v@hotmail.com. merci.




The Hitman

Tu marches seul, la nuit,
Ta cru entendre un bruit
T’accélère, un doute
Ta conscience en déroute
Ta peur te ronge, d’un coup
Tu veux courir comme un fou
Avant la fin de cette pensée
Une opinel t’a pénétré
Dans une dernière convulsion
Tu poses une ultime question
Tu voudrais savoir qui il est ?
Ha Ha… savoir qui il est …

Refrains :

Il est l’homme, que l’on nomme, the Hitman,
Plus craint et mieux armés que le Crying Freeman,
Si jamais ta tête figure sur l’un de ses contrats,
En échange d’ quelques liasses ou quelques carats,
Bien qu’tu reste éveillé, flingue et phone en main,
T’es déjà mort ! Et Rien ! Pourra changer son dessein…

Tu as donné ? Ouais ? Et tu croyais survivre !
Il t’ôtera ta minable vie avec un bout cuivre
(sssssht)
Dans la carotide, consciencieux dans son taf !
Il bosse seul, esseulé, en solo, pas d’staff
C’est l’artiste du meurtre, l’ange de la mort
Venu des entrailles, libérer ton esprit du corps
Quand le Hitman recharge la mitrailleuse
C’est des RDV simultané avec la faucheuse
Sur un toit, à une distance de 1000 mètre
Armé du Barett M-82 de ces ancêtres
(SHPOUM !) Une balle dans la tête du traître
Exécution sommaire réalisée par le maître
Protecteur exclusif des grands parrains de la pègre
Tous ces pontes blindés et pourtant peu intègres
L’expression dit, de nos jours, t’as rien pour rien
Contrairement à l’adage, le crime paye et plutôt bien,
Alors si son commanditaire veut tes yeux ou ta tête,
Prépare-toi à l’apercevoir, un doigt sur la gâchette
Eux, tapent, menacent, s’occupent des sommations
Si ça n’fonctionne pas, lui s’occupe de la sanction
Alors un conseil, balance pas, dis rien, reste en cage,
Ou apprête toi subir l’un de ses classique claquages
Il est la preuve vivante, que tout à un prix,
Y compris ta mort, pour une quiétude d’esprits
La vérité, pour du fric il l’a cèle, car l’essentiel
C’est celui qui rémunère au tarif préférentiel
L’unique règle du métier, c’est : ni femme, ni enfant,
Mais si t’y met le prix, elle tiendra combien de temps ?

Refrains :

Il est l’homme, que l’on nomme, the Hitman,
Plus craint et mieux armés que le Crying Freeman,
Si jamais ta tête figure sur l’un de ses contrats,
En échange d’ quelques liasses ou quelques carats,
Bien qu’tu reste éveillé, flingue et phone en main,
T’es déjà mort ! Et Rien ! Pourra changer ton destin…

Costume noir, serviette noire et gants noirs,
Visage marquer, par les traces du désespoir
C’est l’homme qui a fixé le prix de ta vie,
Négocié un contrat sur les larmes de ta famille,
Pour la satisfaction du client le plus offrant,
Pour les caïds, il bute tous les témoins gênants,
Pour évité la réouverture, imprévu d’un procès
Qu’un témoin accidentel, vienne à s’dévoiler
Brusquement, à la barre d’la cour d’appel
Il rapplique et efface, tes souvenirs au scalpel
C’est le virtuose du crime, le chef d’orchestre,
Pour une prime, il tue, torture et te séquestre,
Si sa mission consiste à te mettre hors circuit
T’es cuit ! T’as plus aucune chance de survie,
T’es pris en chasse, à ses yeux, t’es qu’une cible
Intrusion discrète, déplacements inaudibles
Quelque chose sur ta gorge ? Un cordage de nylon
Tu te débats, ta trachée endure une compression,
Le temps qu’le sang ruisselant se fasse entendre,
Que le corps gisant sois vu, et de comprendre,
A cinq cents mètre de là, il enlève ses gants
Prend sa BM et roule, vers ses 50 pourcent
Les flics rament, pas de témoins, pas de preuves,
Juste des débris de verre à terre et une veuve,
Quelques années après, dossier classé sans suite
Tous, voudraient savoir qui est cette ombre en fuite.

Refrains :

Il est l’homme, que l’on nomme, the Hitman,
Plus craint et mieux armés que le Crying Freeman,
Si jamais ta tête figure sur l’un de ses contrats,
En échange d’ quelques liasses ou quelques carats,
Bien qu’tu reste éveillé, flingue et phone en main,
T’es déjà mort ! Et Rien ! Pourra changer ton destin…
T’es déjà mort ! Et Rien ! Pourra changer son dessein…

Ha ha… The Hitman
Pour les fans…
The Hitman, un surnom de fortune !
The Hitman, dit « Le sans pitié aucune »



W
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
k-lité
Big Boss
Big Boss
avatar

Masculin Nombre de messages : 997
Age : 108
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: ONCE AGAIN : The Hitman   Ven 7 Mar - 21:32

pas de technique

_________________
retour de kool shen au studio mec
peut etre celui de ntm
mais la releve vien d'marseille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://degaine-ton-rap.1fr1.net
 
ONCE AGAIN : The Hitman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RAP-CLASH :: freestyle ecrit et audio :: meilleurs textes-
Sauter vers: